«

»

Mar 10 2013

La concentration des données du Web

Une récente étude  de la société Pingdom qui inspecte le Web montre l’extreme concentration des serveurs du Web sur la planète.

Trois villes, Houston, Mountain View et Dallas, hébergent 10$\%$ du premier million de sites Web du monde, suivant le classement établi par Alexa. Les Etats-Unis occupent une position absolument centrale en hébergeant globalement 43$\%$ de ces sites, dont la moitié d’ailleurs dans seulement une dizaine de villes. Si on considère maintenant, les 100 premières villes mondiales qui hébergent le plus de sites, 69 sont américaines, 7 sont chinoises, et 4 seulement sont dans l’Union européenne, Amsterdam, Berlin, Paris et Londres.

Cette concentration a bien sûr d’importantes conséquences sur l’activité économique dans ces grands centres du Web. Mais au-delà, c’est plus généralement la conception même de la société de l’information qui se dessine dans ces centres, et comme l’a bien souligné le blog de Technollama, le cadre légal dominant également.

Ces chiffres doivent donner à réfléchir sur les efforts de l’Europe pour réguler la société de l’information plutôt que de construire les grands concentrateurs de données.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.