Les pistes de Satory

Le site d’essai de Versailles Satory offre un cadre idéal pour les phases d’expérimentation, test et validation dans le projet SCOREF. Ce site propriété du Ministère de la Défense, géré par la Sté Nexter, largement utilisées depuis 1999 par l’IFSTTAR offre un ensemble de pistes permettant de reproduire une grande variété de situations routières :

 

  • La piste de VITESSE est une route à deux voies quasi rectiligne de 2 km de long permettant de reproduire des scénarios autoroutiers jusqu’à des vitesses de l’ordre de 130 km/h : c’est une piste idéale pour tester les situations d’approche d’un véhicule arrêté en pleine voie ou d’un embouteillage.

 

  • La piste ROUTIERE est un circuit fermé de 3,7 km dont les caractéristiques géométriques se situent entre celle d’une route nationale et celle d’une route départementale. Elle permet de pratiquer des vitesses de l’ordre de 90 km/h et offre des virages avec différents rayons de courbure. Elle permettra de tester la majorité des cas d’usages, incluant notamment ceux sur la gestion des limitations de vitesses statiques et dynamiques.

 

  • La piste du VAL d’OR est typique d’une route rurale. Elle offre des rayons de courbure faibles, des pentes ainsi  qu’un environnement boisé. Elle est particulièrement adaptée aux tests des systèmes de communication en situation limite : le relief permet de reproduire des situations de masquage pouvant limiter la portée des communications, la végétation peut dégrader la réception des signaux GPS ou absorber les signaux émis par les systèmes V2V. On pourra notamment tester des situations telles qu’un véhicule arrêté après un sommet de côte faisant usage de communications directes entre véhicules ou passant par le  relais d’une unité de bord de route.

 

En complément à l’infrastructure routière au sens classique du terme, le site de Satory offrira une couverture de télécommunications constituée :

 

  • D’une infrastructure de transit entre les bâtiments de l’IFSTTAR et les pistes, fondée sur une technologie proche de WIMAX

 

  • D’une infrastructure de desserte entre des unités de bord de route placées sur les pistes et les véhicules

 

On disposera ainsi d’une connectivité de bout en bout entre véhicules et salle de supervision permettant le suivi en temps réel des évolutions des véhicules et le recueil des données issues des tests.