Glossaire des termes utilisés dans Class’Code

Vue du meeting de lancementTravailler collectivement sur un sujet aussi ambitieux nécessite de bien s’entendre sur les termes et notions employés; non sans quelque humour, voici nos choix terminologiques.

Un avis ? Une correction ? Une suggestion ? N’hésitez pas à nous contacter.


  • Accord de consortium. Accord formel signé en septembre 2015 entre 11 des partenaires qui font pour Class’Code les dépenses liées à la subvention (appelés partenaires signataires).
  • Apprenant. Personne (animateur, enseignant (voir éducateur) ou informaticien) inscrite à au moins une formation hybride (en ligne ou présentielle) de Class’Code.
  • Apprenant-facilitateur : apprenant qui est à la fois apprenant et facilitateur.
  • Attestation de suivi. Une attestation de suivi sera délivrée, sur demande, aux apprenants ayant complété un des modules des formations hybrides.
  • Certification. La certification formalisera la réussite à un module de formation ou un parcours de formation d’un apprenant ayant satisfait à un certain nombre de conditions. Ces modalités restent à définir et elle dépendent du modèle économique et de la structure d’appartenance de l’apprenant.
  • Chandelier de les chéquiers. Désignation humoristique d’Inria a en charge les aspects budgétaires et juridiques de Class’Code et est contractuellement seul responsable face à la Caisse des Dépôts et Consignation (CDC).
  • Chantier. Rassemblement des forces (task-force) sur une problématique plus générale et transversale qu’une tâche qui émerge au fur et à mesure du déroulement du projet, permettant l’achèvement de une ou plusieurs tâches du projet.
  • Commission. Désigne le sous-ensemble du comité de pilotage qui s’investit dans un chantier.
  • Comité opérationnel. Collège de partenaires signataires issu du comité de pilotage qui prend et exécute les décisions opérationnelles quotidiennes qui font avancer le projet.
  • Comité de pilotage. Le comité de pilotage est formé des partenaires signataires de l’accord de consortium et des partenaires externes ayant signés une lettre d’engagement. Il propose les grandes orientations, il est consulté sur chaque chantier et il accède à toutes les informations liées au fonctionnement du projet.
  • Coordinateur ou CTL. Coordinateur TerritoriaL. Personne employée par Class’Code ou un partenaire à qui est confiée la responsabilité d’une région (ou un territoire) et qui a la charge d’y initier et suivre le montage des groupes en formation présentielle et le bon fonctionnement de ces rassemblements.
  • Éducateur. Désigne un animateur péri-scolaire ou extra-scolaire, ou un enseignant qui -ici- initie un jeune à l’informatique pour maitriser le numérique.
  • Facilitateur. Personne suffisament formée en informatique pour accompagner, au niveau du contenu, un groupe en ligne ou en présenciel. De préférence un professionnel de l’informatique.
  • Groupe. Groupes en formation présentielle : ensemble d’apprenants de Class’Code qui se rassemblent pour participer à un regroupement de formation hybride, s’entraider ensuite dans la préparation et mise en œuvre de leurs activités, partager leurs bonnes pratiques et les faire remonter au niveau des autres groupes.
  • Partenaire. Tous les partenaires forment le comité de pilotage et font des apports au projet.
    – Parmi eux 11 sont les partenaires signataires de l’accord de consortium (SIF, Inria, Magic Makers, OpenClassrooms, La Main à la Pâte, Les Petits Débrouillards, Simplon.co, Université de Nantes, Pasc@line, CIGREF, AFDEL). Tous les autres signent simplement une lettre d’engagement.
    – Il y a 18 signataires initiaux de la proposition de MAAISoN dite Class’Code (Les PEP, Région Pays de la Loire, Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Atelier Canopé de Nice, Syntex Numérique, Université d’Evry, Université Côte d’Azur en plus des 11 précédents). Les nouveaux partenaires sont au 08/09/2015: jecode.org, FranceIOI, Le CNAM.
  • Président. Président du comité de pilotage et du projet Class’Code (Colin de la Higuera). Il a été désigné par Inria pour animer le comité de pilotage et arbitrer les décisions du comité opérationnel.
  • Premier ministre. Chef de Projet, cette personne (Sophie de Quatrebarbes) a la vision globale du projet, prépare les travaux des comités et veille à la bonne réalisation des tâches du projet.
  • Professionnel de l’informatique. Informaticien (chercheur ou industriel) ou étudiant en informatique qui dispose du recul nécessaire pour mettre en contexte les notions introduites.
  • Tâche. Le projet est organisé en 3 sous-projets de 5 tâches dont l’achèvement est concrétisé par des livrables. C’est la formalisation contractuelle de l’engagement de résultat du projet.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Les commentaires sont fermés