Assemblée générale du 26 janvier

Alors que nous arrivons à mi-parcours du programme Class’Code nous vous invitons à réfléchir toutes et tous ensemble sur le développement des actions de formation à la pensée informatique et aux sciences du numérique sur les trois à cinq ans à venir dans le cadre notamment des prochains appels à projet: comment défendre une éducation qui permet de décoder le numérique

le 26 janvier 2018 de 9:00 à 17:00 au Palais de la découverte !

09:00-09:30 | Accueil avec café

9:30 – 10:00| Introduction Accueil par la direction générale d’Universcience, lancement de la journée par la direction générale déléguée à la science Inria, messages du gouvernement sur ces sujets et présentation des personnalités qui nous accompagneront tout au long de la journée.

10:00 à 10:15 | Présentation des travaux préparatoires (voir ci-dessous, et regardons les éléments de la présentation)

10:30 à 13:00 | Travail en atelier par groupes d’une quinzaine : chaque groupe travaille sur tous les sujets.

13:00 à 14:00 | Repas et échanges informels

14:00-15:00 | Restitution et échange

15:00 à 16:30 | Actions pour la suite de Class´Code et au delà. Travail modulaire en salle pour proposer une structuration commune.

16:30 | Goûter et détente

Si vous souhaitez participer contactez nous nous sommes déjà plus d’une 50taine et les places sont limitées.

Attention :

1/ venir avec un ordinateur personnel ou une tablette, nous en aurons besoin pour travailler
– l’accès wifi sera celui du Palais de la Découverte (wifi public)

2/ attention à ne pas venir avec une grande valise  (sont acceptés les bagages d’une taille inférieure au format cabine pour les avions) et prévoir le temps du délai au contrôle de l’entrée

3/ Tweetons la journée @classcode_fr

Comment préparer le futur de Class´Code ?

 Nous proposons de réfléchir le long de trois temps et autour de quatre axes

Le chemin parcouru : de l’origine de Class’Code à aujourd’hui.
Atteindre les objectif du projets : à mi-parcours, quel chemin reste-t-il à parcourir ?
– Comment pérenniser ? Comment aller au delà (dans le temps et dans l’espace :)) ?

Axe besoins en formation
#à-quels-autres-besoins-répondre
#au-nom-de-quelles-valeurs
Axe passage à l’échelle
#comment-intégrer-l’offre-à-l’existant
#comment-aider-les-projets-d’autres
Axe réseau inter-écosystème
#quels-tiers-lieu-se-sont-créés
#vers-qui-se-touner-aussi
Axe paradigmes émergents 
#quelles-pédagogies-émergent
#quels-liens-avec-les-autres-enseignements

à partir de toutes les questions que nous nous poserons :

Quel élargissement des publics ?
Quels besoins externes à nos projets ?
Comment valoriser le programme auprès de nos cibles ? via les médias ?
Comment mieux travailler avec les différentes structures pour engager les publics dans une démarche de formation ?
Quelles innovations en terme de maillage de territoire ?
Comment agir auprès des politiques et du grand public ?
Quels leviers et quelles méthodes pour généraliser et pérenniser encore plus nos actions ?
Quel rassemblement entre scolaire, péri-scolaire, académique et socio-économique au service de l’apprentissage généralisé des fondamentaux numériques ?
Quels nouveaux partenaires (ex: acteurs de la formation continue et de l’emploi, partenaires sociaux) ?
Quels bénéfices novateurs de ce partage des besoins, démarche et actions ?
Comment rendre lisible nos offres à d’autres initiatives locales (complémentarité de territoire ou de l’offre) ?
Quelles pédagogies effectives pour les nouveaux publics ?
Quelles nouvelles pratiques d’apprentissages sont à promouvoir et développer ?
… Quelles autres questions se poser ?

Retrouvez ici la synthèse détaillée .

En savoir plus sur Class´Code ?

 


Introduction Inria de la journée

François Sillion, Président Directeur Général Inria par intérim et Directeur Général Délégué à la Science.

« Bonjour je ne suis pas François Sillion directeur général délégué à la science Inria désormais président-directeur général par intérim qui vous prie sincèrement de l’excuser de ne pouvoir être avec nous ce matin, son agenda ayant doublé en quelques heures,  mais je peux vous dire son entier soutien et l’entier soutien Inria,   non seulement au projet Classe´Code  que vous nous savez porter et y mettre toutes les ressources humaines pour réussir ce projet, mais à toutes les initiatives qui permettent de faire que que chacune et chacun maîtrisions le numérique, de manière lucide et quand il le faut critique, pour le meilleur de toutes et tous.
Cette culture numérique que nous voulons propager, il n’y a pas de meilleur lieu que le palais de la découverte qui va ouvrir un espace dédié au partage des sciences informatiques dans quelques semaines, pour y affirmer le besoin que la culture scientifique et technique soit une culture populaire partagée par le plus grand monde : merci à vous Monsieur  Igor Primault, Délégué au mécénat de venir au nom de Bruno Maquart nous accueillir et nous permettre de travailler dans ce lieu exceptionnel.
François a déjà eu l’occasion de remercier les partenaires  opérationnels de classe code, Inria et bien au-delà,  et je souhaiterais ce matin me tourner uniquement vers la Caisse des Dépôts et Consignations pour remercier ses représentants de nous accompagner avec beaucoup de rigueur et beaucoup de souplesse dans ce succès :  nous semblons pouvoir aller au-delà des objectifs initiaux grâce à ce dialogue, permettant de faire au mieux avec cet argent public qu’il nous est donné d’investir ensemble dans l’intérêt général de nos enfants.  Pour ne prendre en exemple qu’un seul collègue, je voudrais saluer ici Colin de la Higuera, pour cette chaire UNESCO et ce prix européen en lien avec Class´Code qui confirme le succès du travail de toutes les équipes qui sur le terrain dans la « soute du bateau Class´Code » ont permis d’aider à avancer sur ce chemin.

Florent Masseglia chargé de mission national pour la médiation scientifique auprès de François Sillion.

Aujourd’hui, autour de Sophie, nous allons regarder ensemble où nous en sommes, où nous voulons aller et comment démultiplier le travail entrepris. Je dis parfois que Class´Code a un objectif : devenir inutile quand ses objectifs seront achevés. Voyons Class´Code comme un simple marchepied, appuyons nous dessus pour aller plus loin et plus haut pour que personne ne puisse plus utiliser le numérique sans le maîtriser : entraidons-nous, à décoder le numérique. »
Florent Masseglia.

 

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Les commentaires sont fermés.