Tourism

Envie de vous promener avant de repartir ?

Liste des « 10 lieux à visiter absolument pendant votre séjour à Rennes » et textes explicatifs empruntés au site de l’office du tourisme de Rennes.

  1. La Chapelle Saint-Yves : De style gothique flamboyant, cette chapelle rénovée du XVe siècle, a été construite pour l’hôpital Saint-Yves, avant d’être aménagée en quincaillerie au XIXe siècle… Elle abrite aujourd’hui l’Office de Tourisme de Rennes où vous pourrez obtenir de nombreuses informations sur les visites guidées et vous procurer le plan touristique de la ville. Les précieux décors intérieurs comme extérieurs de la chapelle fourmillent de sculptures étonnantes : animaux tirant la langue, lapin endormi, chat espiègle, visages malicieux ou amusés…Vous serez surpris par le nombre de regards posés sur vous !
  2. La Cathédrale Saint-Pierre : Maître-autel romain, grands-orgues monumentaux, peintures et voûtes remarquables, découvrez les trésors d’une cathédrale reconstruite et décorée dans la seconde moitié du XIXe siècle. La cathédrale Saint-Pierre a accueilli des moments importants de l’Histoire de Bretagne et de France, tels que le couronnement des ducs et duchesses de Bretagne.
  3. Les Portes Mordelaises : Reconstruite au XVe siècle, cet édifice qui se caractérise par ses deux tours symétriques rehaussées de mâchicoulis avec double pont-levis constituait l’entrée principale de la ville fortifiée. Egalement nommée « porte royale », en référence aux ducs de Bretagne qui avant de se faire couronner à la Cathédrale Saint-Pierre, franchissaient la porte après avoir prêté serment de défendre les libertés de la Bretagne.
  4. La Place des Lices : Ancien « champ clos » médiéval où se déroulaient des tournois de chevaliers, le nom des Lices fut connu en 1337 grâce à un certain Bertrand Du Guesclin qui y effectua son 1er combat. Bordée au nord par de grands hôtels particuliers en pans-de-bois ou en pierre du XVIIe siècle et au sud par deux halles métalliques dessinées par Jean-Baptiste Martenot, en 1869, à la façon de Baltard, cette place accueille depuis 1622, le marché des Lices ! Devenu l’un des plus grands marchés de France, c’est aux aurores, chaque samedi que le Marché des Lices, s’anime pour vous présenter des étals qui explosent en couleurs, en odeurs et en saveurs. Inutile de résister à cette ambiance festive dont la visite ne peut que se terminer par la dégustation de l’incontournable et fameuse « galette saucisse » !
  5. Le Parlement de Bretagne : Dessiné par Salomon de Brosse, il est épargné par le grand incendie de 1720, mais brûle en 1994. Renfermant des joyaux picturaux français du XVIIe siècle, le palais du Parlement renait grâce à une mobilisation et une rénovation exemplaires. À l’intérieur, le prestige s’incarne dans les plafonds à la française, boiseries sculptées et dorées, toiles allégoriques… dont la Grand’ Chambre constitue le joyau de ce décor exceptionnel.
  6. L’Hôtel de Ville : Après l’incendie de 1720, Jacques Gabriel, architecte du roi Louis XV, imagine de regrouper en une seule et même construction, sur une place neuve, l’Hôtel de Ville, le présidial et la tour de l’horloge. Incurvé, il se réfère aux édifices construits par les grands architectes Le Vau et Hardouin-Mansart. L’aile nord de l’Hôtel de Ville abrite le « Panthéon rennais » érigé à la mémoire des soldats morts lors de la guerre 14-18. Dans la salle des mariages, les bretons célèbres tels que Duguay-Trouin, Laënnec, Renan, Chateaubriand, font partie du décor. Levez les yeux !
  7. L’Opéra : Charles Millardet répond au parti incurvé du XVIIIe siècle de l’Hôtel de Ville qui lui fait face, par la rotondité de celui qu’on appelle « Le Théâtre ». Cette façade arrondie, protégée par des muses sculptées par François Lanno, cache en son sein bien d’autres originalités comme un parterre, non pas situé au rez-de-chaussée, mais au premier étage. Les fameuses 44 marches pour y accéder ont fait la une des journaux de l’époque ! Parmi les plus petits opéras de France, découvrez tout ce qu’il a de grand au travers de ses décors et d’une programmation lyrique riche !
  8. Parc du Thabor : Un peu de romance et d’élégance avec la découverte des merveilles du Parc du Thabor, où même « l’Enfer » est un agréable théâtre de verdure. Cet ancien jardin des moines de l’abbaye bénédictine Saint-Melaine a été aménagé par Denis Bühler, célèbre paysagiste du XIXe siècle. Ce parc de 10 hectares allie jardin à la française, parc à l’anglaise, grotte, kiosque à musique, volière et roseraie exceptionnelle de plus de 2 000 variétés ! Laissez-vous guider dans l’un des plus beaux jardins de France.
  9. Le Musée des Beaux-Arts : Depuis 1794, le fonds d’œuvres du Musée des beaux-arts de Rennes n’a cessé de s’étoffer, offrant un panorama de l’histoire de l’art depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Laissez-vous surprendre par l’impressionnisme de Gustave Caillebotte, « La Chasse au tigre » de Rubens et « Le nouveau-né » de Georges de la Tour.
  10. Les Champs Libres : Lieu culturel novateur conçu par l’architecte Christian de Portzamparc, les Champs Libres regroupent au cœur de Rennes : le musée de Bretagne, l’Espace des sciences et la Bibliothèque de la Métropole. Expositions et installations, arts visuels, arts numériques, performances littéraires et artistiques s’y côtoient, contribuant à en faire un véritable lieu d’effervescence culturelle.

Les commentaires sont clos.