«

»

Café-in (2 juin): Transition numérique et effondrement écologique : quel monde d’après ?

2 juin 2016, 13h-14h, salle Annexe Cafétéria, par Alexandre Monnin

SAM_affiche_cafe_in_2016_06_Monnin_SmartcitiesLes travaux du GIEC ont souligné les enjeux du réchauffement climatique et fourni les données qui ont amené les chefs d’Etats du monde entier à adopter un accord sur la climat lors de la COP21. Parallèlement, les sciences de la terre ont proposé depuis quelques années la notion d' »Anthropocène » pour distinguer une nouvelle époque géologique marquée par les conséquences de l’activité humaine industrielle. Or le numérique est aujourd’hui le principal pourvoyeur de futurs (ce que nous projetons) : des smart cities aux interfaces cerveaux-machine, des Big Data aux révolutions promises par la Blockchain [auxquelles nous-mêmes nous intéressons… !] en passant par l’Internet ou le Web des objets et les véhicules autonomes, ce sont nos villes, nos corps, nos organisations sociales (monnaie, assurance, états…), nos objets et nos modes de déplacement qui ont vocation à subir de profondes transformations sous l’impulsion des innovation promises.<\em>
A la multiplication des futurs ouverts par les chercheurs et les innovateurs, l’avenir (ce qui nous arrive) semble cependant opposer un scénario en contradiction avec la plupart des projections. Comment, dès lors, concilier ces futurs que la recherche et l’innovation nous conduisent à explorer et un avenir synonyme de finitude, de frugalité voire d’effondrement ? Quel positionnement les chercheurs qui inventent le monde numérique doivent-ils adopter, dès maintenant, pour anticiper et faire advenir l’inévitable transition vers ce monde d’après ?

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Transparents de la présentation.

Lien Permanent pour cet article : https://project.inria.fr/mastic/cafe-in-2-juin-transition-numerique-et-effondrement-ecologique-quel-monde-dapres/

(3 commentaires)

  1. Brette

    Cher Alexandre,
    Quel effondrement écologique ?
    La flore a cru de 20%.
    L’humanité n’a jamais été aussi confortable et en paix.
    Le climat est sauvable ici:
    http://sauvonsleclimat.org/images/articles/pdf_files/ue_2015/Scenarios_du_GIEC_Nifenecker.pdf
    La biodiversité est sauvable ici :
    http://www.ecomodernism.org/francais/

    Lire le résumé d’un livre optimiste ici:
    https://www.amazon.fr/commencement-linfini-David-Deutsch/dp/2842251792

    Le seul problème est notre fatalisme et notre procrastination.

    1. Alexandre Monnin

      Bonjour,

      Les indices que vous donnez sont tout de même assez légers, une foultitudes d’indicateurs montrent bien que des seuils alarmants sont franchis jour après jour.

      Quant au 20% de la faune, ce chiffre ne signifie pas grand-chose : s’agit-il de cheptel ou de faune diversifiée… ?

      Le constat sur l’humanité à son tour est discutable : quelle humanité au juste ? Le confort dont vous parlez a un prix.

      Enfin, les deux proposées références sont discutables. Concernant l’écomodernisme, je laisserai chacun dse faire un avis en renvoyant à trois publications pour commencer :

      – un billet de Clive Hamilton : http://clivehamilton.com/the-technofix-is-in-a-critique-of-an-ecomodernist-manifesto/

      – un texte de Bruno Latour, un temps proche des écomodernistes : https://entitleblog.org/2015/06/27/fifty-shades-of-green-bruno-latour-on-the-ecomodernist-manifesto/

      – le texte de Deborah Danowski et Eduardo Viveiros de Castro, intitulé l’arrêt de monde, dans le recueil http://cargocollective.com/editionsdehors/De-l-univers-clos-au-monde-infini

      Bien cordialement,
      A.M.

      P.S. : mes slides seront disponibles d’ici peu, manière de prolonger la discussion !

  2. PHILIPPE MUSSI

    Noble inconnu qui vous cachez derrière le pseudonyme de Brette (?) nous serions fort heureux que vous vous présentassiez.
    En particulier, ce serait très utile de savoir si vous avez assisté à la présentation d’Alexandre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.