Café In (5 novembre) : Réchauffement climatique : où en est-on ? où va-t-on ?

Café In le jeudi 5 novembre de 13h à 14h,  salle cafétéria extension, présenté par Sylvain Chevillard (EPI Factas).

Les vingt années les plus chaudes jamais enregistrées sur Terre l’ont
été durant les vingt-deux dernières années ; la France a connu cet été
deux vagues de canicules, avec des températures parfois supérieures à 44° C, battant le précédent record de 2003 ; cinq ouragans de catégorie 5 ont été recensés sur les quatre dernières années… La multiplication des événements climatiques ainsi que les rapports alarmistes du GIEC en 2018 et 2019 interpellent un nombre croissant de personnes.

 

Cependant, la question du réchauffement climatique reste souvent très abstraite pour nombre d’entre nous.

  • Que signifie concrètement un réchauffement du climat à 1.5° C ? à 2° C, voire plus ?
  • Combien un Français moyen émet-il de gaz à effet de serre ?
  • Comment agir  pour réduire ces émissions ?
  • Pouvons-nous espérer suivre les préconisations du GIEC et qu’est-ce que cela implique sur nos modes de vie?

Voici quelques unes des questions auxquelles nous tenterons de réfléchir ensemble.

Les slides de la présentation.

13h : accueil avec café, thé

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Café In (17 octobre) : Archéologie et mathématiques : des algorithmes pour identifier les gestes des premiers potiers

Café In le jeudi 17 octobre de 13h à 14h,  salle cafétéria extension, présenté par Vanna Lisa Coli (EPI Factas).

Le Néolithique se caractérise par d’importants changements dans l’organisation sociale et économique des groupes humains préhistoriques qui se sédentarisent et deviennent agriculteurs et éleveurs. Pour suivre l’implantation de ce nouvel art de vivre et l’évolution de ces populations dans le temps et dans l’espace, nous nous attachons à restituer leurs traditions, en particulier les techniques de fabrication et les modalités d’utilisation des céramiques.

À travers un petit voyage dans la Préhistoire, nous verrons comment les mathématiques peuvent contribuer à la compréhension des gestes de montage des poteries anciennes et comment ces analyses s’insèrent dans les études anthropologiques et archéologiques sur la vie des hommes d’il y a 8000 ans dans la région Méditerranéenne.

13h : accueil avec café, thé

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Café In (16 septembre) : Se déplacer … est-ce déplacé ? Bien choisir sa mobilité

Café In le lundi 16 septembre de 13h à 14h,  salle Euler Violet, présenté par Stéphane Nedonsel dans le cadre de la semaine de la mobilité.

 

Nos villes sont asphyxiées par les embouteillages, la pollution cause 48000 morts/an. Nous perdons en moyenne 23 jours/an dans les embouteillages pour nous rendre à notre travail.

95 % de nos déplacements font moins de 20 km, pourquoi utiliser seul un véhicule de presque 2 tonnes pour rouler à 18 km/h en moyenne ?

13h : accueil avec café, thé

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Café In (24 juin) : Angiogenèse tumorale

Café In le lundi 24 juin de 13h à 14h,  salle Euler Violet, présenté par Abderrahmane Habbal (Acumes).

 

L’angiogenèse tumorale est un processus par lequel une tumeur cancéreuse se prémunit de son propre système vasculaire.
C’est un des moyens par lequel les tumeurs survivent, se développent et entrent en métastase. Une pure mécanique bio-chimique, mais on pourrait y voir une forme d’intelligence stratégique, simple et efficace….Qui se raconte comme un petit conte.

 

13h : accueil avec café, thé

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Les slides de la présentation.

 

Café In (23 mai) : Pourquoi la sexualité ? Le regard de la biologie

Café In le jeudi 23 mai de 13h à 14h, Cafétaria, salle extension, présenté par Eric Wajnberg (Hephaistos)

 

S’il y a une question qui taraude l’humanité depuis ses origines, c’est bien celle concernant l’existence de la reproduction sexuée, reproduction qu’a adopté la très grande majorité des espèces vivantes sur notre planète, qu’elles soient animales ou végétales. Comment et en quoi ce mode de reproduction serait à ce point avantageux pour envahir ainsi le monde vivant ? Cette question est en fait une énigme pour la science depuis les années 70 environ, et l’est encore aujourd’hui. Pourquoi ce mode de reproduction ? Pourquoi deux sexes et pas trois ou un seul ? Qu’est-ce qu’un mâle, qu’est-ce qu’une femelle ? En s’appuyant sur l’historique du développement des connaissances en biologie dans ce domaine, l’exposé tentera de répondre à ces questions et présentera pourquoi l’existence du sexe est une énigme, et quelles sont les hypothèses proposées et étudiées aujourd’hui pour en expliquer son apparition et son maintien dans le monde vivant. Même si les travaux développés à ce jour sont principalement théoriques, l’exposé sera un exercice de vulgarisation pour des non-biologistes, et pourra être compris par tous facilement.

13h : accueil avec café, thé

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Café In (21 mars) : Rendu Basé Image : de la réalité virtuelle à partir de photos

Café In le jeudi 21 mars de 13h à 14h, Cafétaria, salle extension, présenté par Julien Philip (GraphDeco)

 

La création de mondes virtuels réalistes, qu’ils soient utilisés dans les jeux vidéos, le cinéma ou dans l’industrie, est une tâche fastidieuse qui nécessite le travail de nombreux artistes : il faut créer la géométrie, sélectionner les matériaux, placer les lumières. Les possibilités ne sont alors limitées que par l’imagination des créateurs, mais la complexité des tâches augmente très fortement avec le besoin de réalisme.
D’autre part le monde qui nous entoure est par essence réaliste. Et si nous avions un moyen simple de le capturer pour en faire un monde virtuel ? Quoi de plus simple que la photographie, qui fait maintenant partie de notre quotidien ? Dans cette présentation nous verrons comment à partir de photos, figées, plates et instantanées nous pouvons donner vie à un environnement virtuel explorable et modifiable.
Ce « Cafe In » vise une large audience et ne requiert aucune connaissance technique particulière.
  • Fake nudes et environnement 3D : l’avenir de l’IA – Vidéo : la vidéo réalisée avec la youtubeuse Helixis Felis de la chaîne Macroscopie

13h : accueil avec café, thé

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Café In (28 février) : Notre science peut-elle être reproductible ?

Café In le jeudi 28 février de 13h à 14h, Cafétaria, salle extension, présenté par Damien Saucez.

Résumé:

Selon le philosophe Karl Popper la reproductibilité est un pilier inaliénable de la science. Nul ne niera ce fait, toutefois il est intéressant de noter que cet aspect est de moins en moins présent dans nos recherches. Sommes-nous coupables ? Pas tout à fait.

Dans ce Cafe In nous commencerons par un petit jeu pour illustrer à quel point assurer la reproductibilité d’une expérience est compliqué. Nous formaliserons alors la notion de reproductibilité et comprendrons, sur base de nos récents travaux, pourquoi notre propre pratique académique est un frein à une science reproductible. Finalement, nous débattrons pour voir comment remédier à cela tant au niveau micro qu’au niveau macro.

Ce Cafe In vise une large audience et se veut avant tout être un forum d’échange autour du sujet de la reproductibilité.

 

13h : accueil avec café, thé

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Les slides de la présentation.

Café In (5 février) : Physique des spaghettis: peut-on les briser en deux ?

Café In le mardi 5 février de 13h à 14h, Cafétaria, salle extension, présenté par Christophe Heny

La dynamique d’objets allongés et déformables dans un fluide est un sujet mêlant des domaines variés comme les sciences des matériaux, la mécanique des fluides, la chimie et les analyses statistiques.
L’objet de ce Café In est de faire découvrir ce sujet à travers un exemple spécifique, à savoir l’expérience de cuisine de Richard Feynman: prenez un spaghetti sec, tenez-le par les deux extrémités et pliez-le jusqu’à ce qu’il se brise. Combien de fragments obtenez-vous? Trois ou plus? Alors essayez-encore… Frustrant non?
Alors est-il seulement possible de le briser en deux?  Bien que simple en apparence, cet exemple illustre la complexité de ces sujets.
La présentation permettra au public de mieux cerner quels sont les mécanismes en jeu grâce à des exemples pratiques et des analyses simples. Et surtout de voir s’il existe une méthode pour traiter cette question.

13h : accueil avec café, thé

13h05-13h55 : présentation et discussion.

En complément :

Café In (17 janvier) : Le système Coq: comment mettre la théorie des types en pratique

Café In le 17 janvier de 13h à 14h, Cafétaria, salle extension, présenté par Yves Bertot

En programmation, on utilise les types de données pour s’assurer que les programmes consomment toujours sur des données de bonne nature.  L’idée de la théorie des types, c’est que la logique fonctionne pareil, les théorèmes sont des programmes et leurs hypothèses sont des données.  Pour mettre cette idée en pratique, nous montrons deux approches: les tactiques et le mécanisme d’élaboration.  Pour des travaux ambitieux, nous utilisons également un mécanisme de structuration et nous organisons les connaissances en bibliothèques.

Nous montrerons un exemple de calcul numérique dont la correction est vérifiée par ordinateur: les décimales de pi.

Les slides de la présentation.

 

13h : accueil avec café, thé

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Café In (22 novembre) : Éthique de l’expérimentation sur l’être humain : vision historique et réglementation actuelle

Café In le 22 novembre bre de 13h à 14h, Cafétaria, salle extension, présenté par Nathalie Rochet, chercheuse Inserm

L’expérimentation sur l’être humain est une pratique qui remonte à plusieurs siècles avantJésus-Christ. Le procès des médecins de Nuremberg en novembre 1945, faisant suite auxpratiques de la médecine nazi pendant la seconde guerre mondiale (1939-1945), est un moment clé de la réflexion éthique sur l’expérimentation humaine et de sa réglementation, énonçant clairement la notion de « consentement libre et éclairé » des personnes se prêtant à une recherche.
Quarante ans après ce procès, en 1988, la loi Huriet – Sérusclat est la première en France à fixer un cadre légal aux essais cliniques, engendrant la création de comités de protection des personnes. En 2012, elle est remplacée par la loi Jardé qui modifie et élargit le cadre de cette
réglementation à toute « recherche impliquant la personne humaine ».
Après un rappel du contexte historique, nous décrirons ce que la réglementation impose aujourd’hui pour pratiquer des expériences sur l’être humain, à des fins biomédicales ou non.