Archives de la Catégorie : c@fé-in

Café-in (26 janvier): Pédalage assisté par stimulation électro-fonctionnelle – Participation à la compétition Cybathlon

26 janvier, 13h-14h, salle Cafétéria Extension, présenté par Christine Azevedo-Coste:

affiche_cybathlon-cafein-2017-janvierL’équipe CAMIN a préparé pendant 18 mois un pilote, paraplégique depuis 20 ans, pour une participation à la première édition de la compétition internationale des technologies d’assistances, le Cybathlon. L’objectif était de participer à l’épreuve de vélo propulsé grâce à la force produite par les muscles des jambes sous stimulation électrique.
Cet évènement a permis à l’équipe de mettre en application ses travaux de recherche dans un contexte très contraint. La collaboration avec le centre de rééducation fonctionnelle COS Divio de Dijon a permis de créer une dynamique autour du pilote et de suivre la progression de ses performances et l’impact sur sa qualité de vie.
Cette présentation s’attachera à décrire les différentes étapes du projet, les résultats obtenus et les perspectives qui s’offrent désormais.

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.

13h05-13h55 : présentation et discussion.

 

Pour continuer le Café In :

  • La page du projet FREEwheels (avec notamment des vidéos de la course de Jérôme Parents)
  • Les slides de Christine Azevedo-Coste (à venir)

Lien Permanent pour cet article : https://project.inria.fr/mastic/cafe-in-26-janvier-pedalage-assiste-par-stimulation-electro-fonctionnelle-participation-a-la-competition-cybathlon/

Café-in (12 décembre): Les processus socio-cognitifs impliqués dans les stéréotypes.

12 décembre, 13h-14h, salle Cafétéria Extension, présenté par Idriss Tellier,
Psychologue cognitiviste (Laboratoire de Psychologie Cognitive, Aix-Marseille), médiatrice scientifique pour les Petits Débrouillards PACA:

cafe-in-2016-12-tellierTandis que le sexe désigne les différences biologiques entre les femmes et les hommes, le genre quant à lui est un concept bien plus large… Il désigne les différences non biologiques entre les deux sexes, c’est-à-dire les différences sociales, culturelles, psychologiques, économiques, politiques, etc.
Contrairement à ce que diffuse les médias grand public, il n’y a pas de « théorie du genre » en sciences sociales, seulement des travaux expliquant comment les stéréotypes genrés, fortement ancrés dans le cerveau des femmes et des hommes influencent négativement les performances, notamment celles des femmes en milieu scientifique…
Il ne sera donc pas question ici d’études/débats sur les identités sexuelles binaires ou non binaires mais d’études/débats sur les processus socio-cognitifs impliqués dans les stéréotypes genrés. Nous verrons comment ces stéréotypes peuvent s’insinuer dans nos esprit et impacter nos performances, contribuant ainsi au maintien des inégalités sociétales entre femmes et hommes.

 

mots_clefs_1et213h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Lien Permanent pour cet article : https://project.inria.fr/mastic/cafe-in-12-decembre-les-processus-socio-cognitifs-impliques-dans-les-stereotypes/

Café-in (10 novembre): Comprendre les phénomènes d’effondrement de sociétés. Quel avenir pour la nôtre ?

10 novembre, 13h-14h, salle Cafétéria Extension, présenté par Emmanuel Prados:

cafe-in-2016-11-prados-ext Crise financière, crise de la dette, crise économique, crise monétaire, crise politique, crise démocratique, crises sociales, crises environnementales, crise des réfugiés, tensions géopolitiques etc. Cette accumulation de « crises » peut poser question.
Avons nous à faire à une succession ou combinaison passagère de crises liée à une redistribution globale des cartes ou cela est-il dû à des phénomènes encore plus profonds comme un effondrement de société ?
Si, l’idée même d’un tel effondrement a toujours été un peu taboue et son évocation dans le débat public souvent dénigrée, nous pensons qu’il peut être aujourd’hui fondé, voire clairvoyant de le reconsidérer.
De façon, donc, à mieux appréhender ces phénomènes et de les rendre plus palpables, nous nous appuierons tout d’abord sur des analyses scientifiques qui décrivent les mécanismes en jeu. Nous aborderons ensuite des études historiques qui rendent ces phénomènes plus vraisemblables, plus plausibles.
Nous nous interrogerons après sur la situation actuelle de notre société contemporaine. Vérifie t-elle les caractéristiques pouvant engendrer un effondrement ?
Les choses sont-elles inéluctables ? Devons nous et pouvons nous agir ?

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Liens complémentaires :

Lien Permanent pour cet article : https://project.inria.fr/mastic/cafe-in-10-novembre-comprendre-les-phenomenes-deffondrement-de-societes-quel-avenir-pour-la-notre/

Café-in (6 octobre): L’éthique dans la robotique et les systèmes embarqués

6 octobre, 13h-14h, salle Euler violet, proposé par les correspondants locaux du Coerle et présenté par Jean-Pierre Merlet :

cafe_in_2016_09_merlet_ethique_robotique_webSi des avancées incontestables de nombreuses technologies laissent envisager des possibles, il faudrait néammoins ne pas tomber dans l’enthousiasme naïf ni dans la tromperie ou le «bluff technologique» sur ce que seront ces possibles dans les faits. Toutefois il est incontestable qu’il y a des possibles mais qu’ils posent des problèmes d’éthique et de choix pour nos societés. Dans cet exposé on donnera principalement des exemples de possible et on examinera les questionnements qu’ils posent sur notre vie quotidienne et sur la place de la recherche vis à vis de ces interrogations.

La détection d’activités : utile mais éthique ?

Des capteurs très discrets permettent d’avoir une bonne idée des activités d’une personne, parfois à son insu.
Ce genre de renseignements présente un fort intérêt pour la communauté médicale. Mais qui est propriétaire des données, où sont-elles stockées, comment et par qui peuvent-elles être exploitées ?

 

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Lien Permanent pour cet article : https://project.inria.fr/mastic/cafe-in-6-octobre-lethique-dans-la-robotique-et-les-systemes-embarques/

Café-in (2 juin): Transition numérique et effondrement écologique : quel monde d’après ?

2 juin 2016, 13h-14h, salle Annexe Cafétéria, par Alexandre Monnin

SAM_affiche_cafe_in_2016_06_Monnin_SmartcitiesLes travaux du GIEC ont souligné les enjeux du réchauffement climatique et fourni les données qui ont amené les chefs d’Etats du monde entier à adopter un accord sur la climat lors de la COP21. Parallèlement, les sciences de la terre ont proposé depuis quelques années la notion d' »Anthropocène » pour distinguer une nouvelle époque géologique marquée par les conséquences de l’activité humaine industrielle. Or le numérique est aujourd’hui le principal pourvoyeur de futurs (ce que nous projetons) : des smart cities aux interfaces cerveaux-machine, des Big Data aux révolutions promises par la Blockchain [auxquelles nous-mêmes nous intéressons… !] en passant par l’Internet ou le Web des objets et les véhicules autonomes, ce sont nos villes, nos corps, nos organisations sociales (monnaie, assurance, états…), nos objets et nos modes de déplacement qui ont vocation à subir de profondes transformations sous l’impulsion des innovation promises.<\em>
A la multiplication des futurs ouverts par les chercheurs et les innovateurs, l’avenir (ce qui nous arrive) semble cependant opposer un scénario en contradiction avec la plupart des projections. Comment, dès lors, concilier ces futurs que la recherche et l’innovation nous conduisent à explorer et un avenir synonyme de finitude, de frugalité voire d’effondrement ? Quel positionnement les chercheurs qui inventent le monde numérique doivent-ils adopter, dès maintenant, pour anticiper et faire advenir l’inévitable transition vers ce monde d’après ?

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Transparents de la présentation.

Lien Permanent pour cet article : https://project.inria.fr/mastic/cafe-in-2-juin-transition-numerique-et-effondrement-ecologique-quel-monde-dapres/

Café-in (25 avril): Protéines et machines macro-moléculaires

SAM_affiche_cafe_in_2016_04_cazals_molecules25 avril 2016, 13h-14h, salle Annexe Cafétéria, par Frédéric Cazals

L’étude des éléments physiques constitutifs du vivant a de tout temps obsédé le penseur, mais force est de  constater que la science peine à produire des modèles quantitatifs expliquant au niveau moléculaire des phénomènes aussi communs que ceux dont nous faisons l’expérience permanente (cognition, métabolisme, réponse immunitaire, etc). 

Nous essayerons dans ce cafe-In de comprendre pourquoi, au gré d’un périple qui permettra de découvrir la bioinformatique structurale, discipline hybride combinant dans un équilibre inaltérable la biologie, la physique, la chimie, la biophysique, les mathématiques appliquées et l’algorithmique.

A titre d’illustration, on s’intéressera aux virus et à leur mécanismes diaboliques d’action et d’évitement des défenses immunitaires.

 

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Lien Permanent pour cet article : https://project.inria.fr/mastic/cafe-in-25-avril-proteines-et-machines-macro-moleculaires-de-democrite-et-lucrece-aux-modeles-numeriques/

Café-in (25 février): Pourquoi et comment les chercheurs en informatique prennent-ils en considération les aspects éthiques de leurs recherches ?

25 février, 13h-14h,  salle Cafétéria Extension,  proposé par les correspondants locaux du Coerle et présenté par Walid Dabbous :

Cas des recherches utilisant les données personnelles des applications BitTorrent et Skype et des réseaux Facebook et Twitter.

SAM_COM_cafe_in_Coerle_Dabbous_2016_01_FichierPdfWebOn demande de plus en plus aux chercheurs en informatique de prendre en considération les aspects éthiques de leurs recherches. Pourquoi cette demande ? Comment est-elle satisfaite par les chercheurs ?
Fort de son expérience sur le sujet, Walid Dabbous nous exposera pourquoi et comment son équipe prend en considération les aspects éthiques de leurs recherches sur des applications pair-à-pair telles que BitTorrent pour l’échange de fichiers et Skype pour la voix sur IP ainsi que sur des réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter. Ces recherches les amènent en effet à récupérer et analyser les données personnelles diffusées dans ces réseaux.

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Lien Permanent pour cet article : https://project.inria.fr/mastic/cafe-in-25-fevrier-pourquoi-et-comment-les-chercheurs-en-informatique-prennent-ils-en-consideration-les-aspects-ethiques-de-leurs-recherches-cas-des-recherches-utilisant-les-donnees-personnelles/

Café-in (28 janvier): La rétine: fonctionnement et thérapies

28 janvier 2016, 13h-14h, salle Annexe Cafétéria, par Bruno Cessac.

 

sam_cafe_in_2016_01_cessac_retineLa rétine, située au fond de l’œil, joue un rôle important dans notre système visuel.En premier lieu elle convertit la lumière provenant d’une scène visuelle en impulsions, transmises à notre cerveau, qui permettent à celui-ci de décoder cette scène. Mais elle est aussi capable d’extraire des caractéristiques complexes d’une scène: mouvement d’approche, mouvement différentiel, anticipation de trajectoire. Sa structure complexe explique en partie ces capacités mais on ne sait pas encore très bien comment elle code l’information envoyée au cerveau. C’est pourtant une étape essentielle dans le développement de thérapies rétiniennes,  en particulier prothèses, destinées à pallier certaines déficiences visuelles.

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.

13h05-13h55 : présentation et discussion.

Lien Permanent pour cet article : https://project.inria.fr/mastic/cafe-in-28-janvier-la-retine-fonctionnement-et-therapies/

Café-in (29 octobre): A quoi ça sert la recherche sur la programmation? Comment peut on faire travailler des ordinateurs ensemble?

29 octobre 2015, 13h-14h, salle Annexe Cafétéria, par Ludovic Henrio.

Dans cet exposé, je vous expliquerai ce qui nous amuse dans l’équipe Scale. Pour cela je vous proposerai de répondre ensemble aux questions:
– A quoi ca sert d’écrire des programmes qui utilisent un grand nombre de machines?
– Pourquoi c’est difficile?
– Comment les chercheurs peuvent aider les programmeurs à avoir moins de bugs?

Cet échange ne demande bien sur aucun pré-requis, et surtout aucune connaissance en programmation … J’essaierai meme de vous montrer que tout le monde sait un peu programmer.

Un petit mot plus scientifique sur Scale:
L’equipe Scale travaille à la conception de modèles de programmation pour les systèmes distribués. Notre approche se base sur les langages de programmation, et particulièrement les langages à acteurs ou à objets actifs. Non seulement nous mettons au point des langages facilitant la programmation, mais aussi nous fournissons des outils pour vérifier la correction des programmes distribués. Mais surtout, l’équipe Scale fournit aussi des outils concrets: implémentation efficace du langage sous forme de librairie, outils de vérification de programmes, outils de placement et d’allocation de machines virtuelles pour le Cloud, plateforme de simulation. Ainsi, la richesse de Scale vient particulièrement de l’interaction forte entre méthodes formelles et réalisations pratiques.

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.
13h05-13h55 : présentation et discussion.

Lien Permanent pour cet article : https://project.inria.fr/mastic/cafe-in-29-octobre-a-quoi-ca-sert-la-recherche-sur-la-programmation-comment-peut-on-faire-travailler-des-ordinateurs-ensemble/

Café-in (24 septembre): Comment les plantes font-elles des mathématiques ?

24 septembre 2015, 13h-14h, salle Euler Bleue, par Christophe Godin

 

SAM_SCM_affiche_finale_cafein_2015_09_godin_web

Les plantes font partie des objets les plus familiers qui nous entourent, mais aussi les plus mystérieux. L’arrangement de leurs organes par exemple fait souvent apparaitre des symétries d’une richesse et d’une beauté fascinante, qui ont depuis des siècles attirées l’attention de chercheurs de tous bords. Grâce à ces travaux, nous savons aujourd’hui que cette beauté est en fait le reflet (géométrique) de lois mathématiques qui émergent spontanément du principe de croissance des plantes. Au cours de ce Café’in, nous observerons donc des plantes, rappellerons comment elles poussent, nous ferons un peu de mathématiques avec (mais en nous limitant à des additions!) et nous essaierons de cerner la nature de ce lien curieux entre biologie et mathématique sur lequel tant d’équipes (dont la notre) continuent de travailler actuellement.

 

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.
13h05-13h55 : présentation et discussion.

Lien Permanent pour cet article : https://project.inria.fr/mastic/cafe-in-24-septembre-comment-les-plantes-font-elles-des-mathematiques/

Articles plus anciens «