C@fé-in (28 juin): Les probabilités sont-elles solubles dans la vodka ?

28 juin 2012, 13h00 – 14h, salle cafétéria extension, par Denis Talay

 

Le titre de ce café-in n’a pas été choisi au hasard. L’objectif est d’expliquer le sens des modélisations probabilistes et du concept de hasard, leurs avantages et leurs limitations, leurs liens intrinsèques avec l’explosion des sciences informatiques.
On verra qu’un élément clef de cette réflexion associe le nom d’un probabiliste génial, une marque de vodka réputée, et un objet au cœur de beaucoup de domaines scientifiques (physique, biologie, économie, maths, etc.) : le mouvement brownien. Seuls prérequis mathématiques nécessaires : l’addition et la division. Ils suffiront pour toucher du doigt des problèmes scientifiques fascinants et de grande actualité.

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.
13h05-13h55 : présentation et discussion.

C@fé-In (29 mai) : Simulations numériques : bons schémas et grosses machines

29 mai 2012, 13h00 – 14h, salle cafétéria extension, par Thierry Goudon


Il est bien connu que la simulation numérique de phénomènes physiques, biologiques, financiers… a connu des progrès considérables avec l’amélioration des performances des ordinateurs. Accroître la capacité de calcul, mesurable par exemple par le nombre d’opérations réalisées par seconde, donne accès à des champs exploratoires nouveaux. Mais disposer de grosses machines de calcul ne fait pas tout. Il est aussi indispensable de concevoir de manière soignée les algorithmes de calcul, les suites d’opérations que devra effectuer l’ordinateur.
On illustrera ceci à travers l’exemple d’équations décrivant la formation de certains alliages. En dépit de sa simplicité apparente, ce système reste un challenge mathématique…

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.
13h05-13h55 : présentation et discussion.

Outils de protection de la vie privée sur le Web

Comme proposé à la fin du dernier C@fé-In, voici quelques outils de protection de la vie privée sur le Web. Je parlerai de quelques plugins utiles, et d’alternatives à certains services de Google.

Il s’agit de se cacher de certains yeux identifiés (Facebook, Google, les publicitaires, etc.), pas de se protéger de quelqu’un qui chercherait à vous nuire directement.

Je connais ces outils comme simple utilisateur final ; j’invite les gens compétents comme Arnaud à relire et commenter.

Johan Grande
Continuer la lecture

C@fé-In (19 avril) : Discussion autour des risques d’atteinte à la vie privée sur Internet, ou qu’est-ce que votre voisin peut savoir sur vous

 

19 avril 2012, 13h00 – 14h, salle cafétéria extension, par Arnaud Legout

La notion de vie privée sur Internet est vague et le risque d’atteinte à la vie privée largement sous-estimé. On va définir cette notion d’atteinte à la vie privée et décrire les risques qui existent actuellement. On va commencer par décrire les informations que peuvent collecter les grandes sociétés de l’Internet comme Google ou Facebook. On verra, en particulier, qu’il est impossible de se cacher de ces sociétés même si l’on n’utilise jamais aucun de leurs services. On s’intéressera ensuite aux informations que peut collecter n’importe qui (par exemple, votre voisin). On verra que sans infrastructure il est possible de suivre un grand nombre d’activités sur Internet. De plus, on montrera comment il est possible de collecter des informations liées aux personnes telles que leur identité, mais aussi leurs déplacements et leurs interactions sociales.

13h : accueil avec café, thé et petits gâteaux.
13h15-14h : présentation et discussion.

Transparents de la présentation

C@fé-in (23 février) : Pourquoi faire appel à un ordinateur pour faire des preuves?

 

23 Février 2012, 13h15 – 14h, salle cafétéria extension, par Yves Bertot

Nous faisons tous des raisonnements pour prendre des décisions dans notre vie de tous les jours mais ces raisonnements ne sont pas toujours justes.  La logique, c’est l’art de reconnaître les raisonnements justes, indépendamment du sujet traité.    On utilise des règles systématiques qui peuvent être reconnues par ordinateur.

Pour savoir si un programme est correct, on peut le faire par des raisonnements, mais ceux-ci sont longs et fastidieux.  C’est un travail pénible et répétitif, c’est mieux si ça peut être fait par ordinateur.

Transparents de la présentation

C@fé-in (26 janvier) : Combien coûte une tonne de C02 ?

 

26 Janvier 2012, 13h15 – 14h, salle cafétéria extension, par Mireille Bossy

Aujourd’hui, en Europe, la bourse donne un prix au permis d’émettre une tonne de CO2 pendant un an dans l’atmosphère. Quelles sont les règles de ce marché ? Sont-elles perfectibles par rapport à un objectif de réduction des émissions ? Nous discuterons de comment une modélisation mathématique propose d’appréhender cette vaste question.

Transparents de la présentation